Soigner et accompagner les patients atteints d’Alzheimer et leurs aidants

5ème cause de mortalité en France, la maladie d’Alzheimer concerne 900 000 Français, chiffre qui devrait augmenter de 60% d’ici 2040.

Une prise en charge des troubles de mémoire limitée

Les troubles de mémoire font partie des déficits cognitifs les plus fréquemment observés dans la maladie d’Alzheimer. Ils ont des conséquences importantes dans la vie quotidienne des patients. La prise en charge actuelle de ces troubles montre généralement des résultats positifs sur les tâches apprises, mais sans transfert de ces bénéfices vers d’autres tâches cognitives ou dans les activités de la vie quotidienne. C’est la raison pour laquelle, l’atelier « Théâtre et Mémoire » a vu le jour.

Le théâtre : un outil bénéfique

L’intimité du groupe incite les participants à s’exprimer plus facilement et les techniques de jeu leur permettent de revivre et d’enrichir leurs souvenirs personnels et leurs émotions. Cela leur donne du courage et de la volonté pour combattre leurs troubles de mémoire.

Les porteurs du projet

Shuli COHEN

Diplômé du Département des Arts du Théâtre de l’Université de Tel-Aviv, Shuli COHEN a écrit et mis en scène de nombreuses pièces pour adultes et enfants. Il a participé à la création du Théâtre de Neve Tzedek à Tel-Aviv, et du Centre Théâtral de Saint-Jean d’Acre, qu’il a également dirigé. Il travaille comme metteur en scène avec des professionnels, et avec des groupes amateurs dans le cadre d’ateliers.

Anne-Marie ERGIS

Anne-Marie ERGIS est Professeur de neuropsychologie du vieillissement à l’Institut de Psychologie de l’Université Paris Descartes. Elle mène des recherches sur les modifications de la mémoire au cours du vieillissement, sur les troubles de mémoire associés à la maladie d’Alzheimer, développe des tests de dépistage et des stratégies de prise en charge de ces troubles.

Les objectifs du projet

  • Améliorer les capacités de mémoire des participants.
  • Leur faire ressentir du plaisir à jouer un spectacle sur scène, tout en montrant au public que malgré la maladie ils sont capables de mémoriser des textes.

Des participants formés à l’art théâtral

L’atelier est constitué à la fois de patients souffrant de la maladie d’Alzheimer mais aussi de personnes âgées sans troubles cognitifs. Les participants ont appris différentes stratégies de mémorisation ainsi que les techniques théâtrales grâce à des exercices développant l’imagination, l’expression, la communication, la voix, le mouvement, le chant et la mémoire sensorielle. Pour stimuler cette dernière, l’entraînement avait pour objectif de faire revivre au patient des affects, des états, des sentiments déjà vécus et emmagasinés par sa « mémoire affective » pour nourrir le personnage à incarner. Ce projet a déjà donné lieu à 4 représentations avec plus de 400 spectateurs.

Des résultats extrêmement encourageants

Afin de mesurer les résultats de cette méthode innovante, tous les participants ont passé des tests évaluant les fonctions cognitives et les émotions au début et à la fin des ateliers. Tout d’abord, les fonctions cognitives des patients se sont nettement améliorées, non seulement la mémoire épisodique, mais aussi la mémoire de travail, l’attention et les fonctions exécutives. Leur humeur et leur estime de soi se sont également améliorées. Ils ont été également très émus et très heureux de monter sur scène. Cette expérience a aussi permis de faire tomber un certain nombre de préjugés sur la maladie.

Pourquoi soutenir ce projet ?

Nous souhaitons poursuivre ce travail en organisant d’autres ateliers, afin de renforcer et confirmer les résultats obtenus. Il nous paraît en effet important de multiplier ces ateliers, afin de montrer leur efficacité à plus grande échelle, et qu’un plus grand nombre de patients puissent par la suite en bénéficier, car cela améliore non seulement leurs fonctions cognitives, mais leur redonne la joie de vivre qu’ils avaient perdue.

Nous voulons également proposer des formations sur les techniques que nous avons développées afin que ce type de prise en charge puisse se développer. Les professionnels concernés sont les psychologues, les comédiens et tous les autres professionnels de la santé motivés par cette approche.

Nos autres projets « Promouvoir le bien-être social, physique et mental et une société plus inclusive »