La lampe bleue : une lueur d’espoir pour les malades d’Alzheimer

La pièce La lampe bleue a été jouée à l’Auditorium de l’EnCRe à Cayenne (Guyane), mercredi 24 février 2016, par une troupe de théâtre constituée de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer. Produite et mise en scène par Anne-Marie Ergis et Shuli Cohen, cette pièce raconte l’histoire d’une petite fille vivant seule dans une maison en pleine forêt guyanaise qui se trouve confrontée aux réalités de la société. Ce conte est, en réalité, une métaphore aux problématiques liées à la maladie d’Alzheimer.

© La Lampe Bleue, Céline Delaval

Accueillie en délégation CNRS en Guyane, Anne-Marie Ergis a permis aux malades de jouer devant 350 personnes qui ont beaucoup apprécié le spectacle. Vous pouvez retrouver ci-dessous un reportage réalisé par la chaîne Guyane Première la veille de la représentation et, à la suite, une interview de Anne-Marie Ergis.

Ce spectacle, préparé pendant quatre mois, s’inscrit dans le cadre du projet « Théâtre et mémoire » développé par Anne-Marie Ergis, professeur à l’Institut de Psychologie de l’Université Paris Descartes. Il s’agit d’un projet de recherche en neuropsychologie du vieillissement qui place le théâtre au cœur de la stratégie pour réduire les troubles de mémoire et redonner confiance aux personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer.

Le projet « Théâtre et mémoire » permet aux patients de réaliser un spectacle en ressentant du plaisir à le jouer devant un public. Ils peuvent montrer à leurs proches qu’ils sont capables de surmonter la maladie en mémorisant des textes et des chansons. En participant à cette expérience, ils améliorent leurs capacités de mémoire, leur humeur et leur estime de soi et reprennent confiance en eux.

Si vous souhaitez plus d’informations sur le projet d’Anne-Marie Ergis, vous pouvez le consulter sur notre site internet : Soigner et accompagner les patients atteints d’Alzheimer et leurs aidants.