Neuroéducation et créativité

La découverte scientifique du cerveau humain qui révolutionne l’éducation

Olivier Houdé

« En visualisant le cerveau en fonctionnement, notamment celui du bébé et du jeune enfant, et en observant sa structure, on comprend comment chacun peut apprendre efficacement. Pionnières, nos recherches constituent un espoir nouveau contre l’échec scolaire, et pour le développement des capacités d’apprentissage tout au long de la vie  »

 

Olivier HoudéDirecteur du LaPsyDé, Paris Descartes, et Membre Sénior de l’Institut Universitaire de France

La compréhension, par l’imagerie cérébrale, des mécanismes d’apprentissage et de la structure du cerveau marque une ère pionnière dans l’évolution des méthodes éducatives.

Comment le cerveau apprend, décide, raisonne, se trompe, déraisonne, se radicalise, ou , au contraire, devient tolérant ? Les scientifiques du LaPsyDé travaillent à comprendre le cerveau humain en contexte social et culturel, à l’école, mais aussi au travail et dans la vie en général…

Apprendre à apprendre, un enjeu crucial à tous les âges de la vie

Jamais dans l’histoire de l’humanité, la nécessité d’apprendre et de se former tout au long de sa vie n’a été plus cruciale qu’aujourd’hui, avec la révolution numérique et cognitive. Dans notre société de la connaissance, la capacité du cerveau de chacun à apprendre et être créatif est un facteur primordial d’adaptation et de participation à la vie économique et sociale.

Il faut maintenant apprendre à apprendre, et non continuer à traiter le cerveau comme une boite gérant des « entrées » et des « sorties » de connaissances.

Les découvertes du LaPsyDé constituent un espoir formidable pour réduire l’échec scolaire, améliorer les relations des individus à l’apprentissage et favoriser un apprentissage efficace tout au long de la vie.

L’imagerie cérébrale pour décrypter le processus d’apprentissage

C’est au Laboratoire de Psychologie en Développement et de l’Education de l’Enfant (LaPsyDé) de Paris Descartes à Sorbonne Paris Cité, là même où Jean Piaget a développé au XXème siècle la théorie fondatrice des stades de l’intelligence, que la révolution de l’apprentissage est engagée.

La première recherche en imagerie cérébrale a été publiée en 2011, réalisée avec de jeunes volontaires d’école maternelle et élémentaire, dont le cerveau a été observé au moment où ils apprennent le principe difficile de conservation du nombre.

Les travaux se poursuivent au LaPsyDé, en collaboration avec Neurospin et des élèves de CM1 et CM2 ; ils comprennent un programme de suivi de l’impact d’un entrainement cérébral qui a été développé sur la base des résultats du programme initial. Ce programme vise à faire progresser la connaissance sur le fonctionnement cérébral dans l’apprentissage et la créativité notamment en observant l’activité du cerveau d’enfants et d’adolescents lors de la résolutions de tâches cognitives et scolaires, en en collaboration directe avec les établissements primaires et secondaires de l’Education Nationale. Le LapsyDé utilise dans ses études les technologies d’imagerie cérébrale les plus performantes de la biologie humaine (notamment l’IRM, imagerie par résonance magnétique, et l’EEG-hd, électro-encéphalographie haute densité),

Un rayonnement unique, l’ambition de changer les méthodes éducatives

Ces travaux de l’équipe menée par les Professeurs Olivier Houdé et Grégoire Borst assurent ainsi à la psychologie du développement cognitif de l’enfant des apports scientifiques nouveaux, et au LaPsyDé une position de leadership en France pour apporter les connaissances scientifiques nouvelles dans ce domaine, et les diffuser au sein du corps enseignant, grâce à une collaboration inédite avec l’Education nationale, et de nombreux établissements primaires et secondaires.

Cette collaboration, vient d’être officialisée avec les rectorats d’Ile-de-France, consolidant par un accord formel les relations existant depuis de nombreuses années.

Le projet est clair, et il est réaliste : modifier graduellement les méthodes éducatives en transférant les résultats des recherches au sein des écoles par des formations à destination des enseignants comme des parents.

La Chaire Partenariale « Sorbonne Neuroéducation et Créativité » vient de voir le jour pour accompagner cette ambition, avec le soutien officiel de la Présidence de la République et le Ministère de l’Education nationale qui signent avec nous son Acte Fondateur.

Soutenir ce projet

Une chaire est un programme qui lie de manière optimale la recherche scientifique et son transfert à la société.   En soutenant la Chaire « Sorbonne Neuroéducation et Créativité » vous contribuez à

  • Soutenir de jeunes chercheurs en neuroéducation et créativité par des Bourses et des Prix
  • Accélérer la formation des enseignants et des parents en neuroéducation et créativité
  • Diffuser les connaissances en neuroéducation et créativité dans le  grand public

Nos autres projets « Promouvoir le bien-être physique, social, mental, et une société plus inclusive